Pourquoi
myjobmybusiness?

Pourquoi et à qui s’adresse ce blog ?

  Pourquoi et à qui s’adresse ce blog ? Quand on a une passion riche d’expériences on souhaite la partager tout simplement, j’ajouterais qu’il y a une notion de légitimité, après vingt ans d’activités commerciales et avec beaucoup d’humilité, je pense l’avoir.

 Certains sujets développés dans ce blog ne seront pas une découverte pour de nombreux professionnels de la vente, d’autres au contraire, pourront les aider à progresser, à les conforter ou à leur donner des informations utiles. J’essaie également de tordre le coup à certaines idées reçues qui ne manquent pas dans nos métiers.     

 myjobmybusiness s’adresse à toutes personnes dont l’activité commerciale fait partie du quotidien, les commerciaux et managers commerciaux, mais aussi les dirigeants qui sont au contact de leur business et les recruteurs.

“A l’image du monde qui a changé, en à peine 15 ans les cartes du commerce ont été redistribuées et seul ceux qui sont agiles tirent leur épingle du jeu.”

Qui suis-je ?

  Au commerce depuis plus de deux décennies, j’ai eu la chance de faire des rencontres et de travailler au côté de personnes aux carrières notoirement reconnues et qui avaient un réel talent pour le commerce, j’ai beaucoup observé, écouté et appris énormément avec un patron, des clients, des collègues mais aussi des associés qui étaient de vrais experts de la vente. Grâce à cet environnement, j’ai connu un début de carrière fulgurant, cadre à 21 ans, première entrée au capital d’une société à 23 ans, premier mandat de gérant à 24 ans et plus jeune imprimeur industriel de France à 26 ans, âge auquel je cumulais un total de plus de 6 millions de d’euros de chiffre d’affaire. Un début de carrière sur le chapeau de roue est aussi synonyme d’erreur, car « vite » et « bien » ne sont pas toujours compatibles. Excès de confiance ou manque d’expérience, j’ai fait beaucoup d’erreurs qui m’ont fait grandir, parfois même dans la douleur, ne dit-on pas que l’expérience est faite de réussites mais aussi d’échecs ?

  Ma conclusion pourrait-être, que l’humilité est la clé, restez humble en toutes circonstances permet d’être en veille, à l’écoute, et de rester agile. Vous êtes un bon vendeur, vos chiffres mettent des paillettes dans les yeux de votre direction et tout le monde boit vos paroles, parfait ! retenez simplement que la roue tourne toujours au commerce, surtout si vous pensez que c’est acquis. 

  J’ai croisé beaucoup de cadors gominés aux costumes de bonnes coupes et à l’éloquence blasée du « Monsieur je sais tout » et ces derniers sont hors course aujourd’hui.

  Je me forme, je m’adapte, je me documente en permanence, j’ai pour principe que toutes les personnes que je rencontre ont quelque chose à m’apprendre. Enfin et surtout, j’aime ce que je fais, je ne connais pas l’angoisse d’aller au travail.